Bâtiments durables : la stratégie de La Française pour verdir l’ensemble de son parc

21/10/2020

isr la francaise © Copyright La Française REM - L'immeuble CRISCO

lecture 3 min

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont fondamentaux pour évaluer la stratégie durable des entreprises. La Française a choisi Nexity Property Management pour l’accompagner sur la mise en œuvre de sa stratégie « d’immobilier durable » et plus particulièrement l’obtention du label Investissement Socialement Responsable (ISR) pour ses fonds immobiliers.

“Notre parc immobilier d’entreprise représente environ trois millions de mètres carrés”, prévient Thierry Molton, directeur des actifs immobiliers d’entreprise de La Française. La Française est leader en France sur la capitalisation du marché SCPI avec plus de 20 % de part de marché. “Nous gérons essentiellement des immeubles tertiaires avec des bureaux et des commerces, ainsi que des actifs résidentiels diversifiés : résidences étudiantes, seniors, hôtellerie”. Depuis la signature en juillet 2020 d’un arrêté par le ministre de l’économie, les fonds d’actifs immobiliers peuvent être labellisés ISR. Cette nouveauté, très attendue par les gestionnaires de fonds immobiliers, satisfait La Française : “La démarche ISR est engagée sur nos fonds immobiliers depuis de longues années. En tant que leader, nous souhaitons être parmi les premiers à être labellisés”, ajoute Thierry Molton.

La stratégie ISR de La Française

La politique ESG de La Française porte sur trois axes principaux : réduire les émissions de gaz à effet de serre du parc immobilier, réintroduire de la nature en ville, rendre la ville plus inclusive. Chaque axe est ensuite décliné en plan d’actions. Ainsi, l’axe carbone actionne trois leviers au sein des équipes de La Française pour améliorer le bilan de son parc immobilier. D’abord, le recours de plus en plus courant à des énergies renouvelables : “J’insiste sur renouvelables, et non pas seulement vertes, précise Thierry Molton. Il s’agit exclusivement d’énergies éolienne, hydraulique et solaire”. Ensuite, la réduction des consommations des bâtiments, ce qui correspond aussi à la mise en conformité avec le “décret tertiaire” qui exige une diminution de 40 % des émissions d’ici 2030. Enfin, déployer des “pièges à carbone” à travers des projets de reboisement via des partenaires spécialisés sur le sujet de la séquestration. Au final, “le challenge est de piloter cette stratégie en répondant aussi aux enjeux de maintenance de bâtiments et de lien avec les occupants de notre parc immobilier”, conclut le directeur de La Française, “nous nous sommes naturellement tournés vers Nexity Property Management, qui est gestionnaire principal de notre patrimoine entreprise depuis plus de cinq ans”

L’expertise ISR de Nexity Property Management

La Française était convaincue que le Property Management était la clé pour faire le lien entre propriétaires, locataires et exploitants. Joseph El Haddad est responsable Performance Durable chez Nexity PM. Pour lui aussi, l’ambition de La Française sera atteinte grâce à l’expertise “immobilier durable” de ses équipes : “la demande initiale portait sur la mise en place d’un projet de labellisation ISR d’un de leurs fonds immobiliers”. Nexity Property Management a alors monté une équipe projet pour répondre au mieux aux attentes de son client sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. “Notre politique est d’accompagner les clients pour les aider à digitaliser les immeubles et à accroître la performance des bâtiments tertiaires en exploitation, notamment sur le plan de l’énergie. Pour y parvenir, nous mettons d’abord en place une plateforme pour collecter et analyser les datas sur les consommations, puis nous proposons un plan d’actions. L’objectif numéro un est de réduire les niveaux de consommation énergétique, puis de limiter l’impact environnemental, donc baisser l’empreinte carbone”.

Plus précisément, la mission de Nexity Property Management porte ici sur deux points principaux : la réponse à la préoccupation sur l’optimisation énergétique et les contrats d’exploitation. “Nous avons présenté notre démarche de reengineering des contrats actuels auprès des prestataires et des mainteneurs pour intégrer la notion de performance durable et d’impact environnemental des bâtiments”, détaille M. El Haddad. D’autres enjeux d’ESG de La Française sont également intégrés à l’accompagnement par Nexity, comme la mobilité avec la mise en place de bornes de recharge pour véhicules électriques ou encore le déploiement des emplacements vélos sécurisés. “Il s’agit d’une démarche technique mais aussi collaborative avec les locataires des bâtiments pour déterminer leurs besoins le plus précisément possible. Par la suite, nous réaliserons un bilan pour mettre en place un plan d’actions de déploiement. L’objectif est d’accompagner la transition des usagers de ces bâtiments vers une mobilité plus douce”.

Le secteur du bâtiment représente 23 % des émissions de gaz à effet de serre et 40 % de la consommation énergétique en France. Le label ISR, nouvellement applicable aux fonds immobiliers, va contribuer à engager la transition énergétique de ce secteur, en donnant des gages de transparence et de fiabilité pour les épargnants désireux d’investir dans des SCPI ou des OCPI vertueuses sur les critères ESG.