50% d’économies d’énergie : mais comment font-ils ?

27/09/2021

Avec quelques mesures ciblées, et une émulation « sportive », les participants au championnat de France des économies d’énergies peuvent atteindre les 40% du premier jalon 2030 du décret tertiaire en moins d’un an.

économies énergies entreprises

lecture 4 min

Changement des consignes de température, remplacement des ampoules, mobilisation des occupants… Avec quelques mesures ciblées, et une émulation « sportive », les participants au championnat de France des économies d’énergies peuvent atteindre les 40% du premier jalon 2030 du décret tertiaire en moins d’un an. Reportage.

Chauffage, eau chaude et éclairage, le trio gagnant

Depuis 2014, le concours CUBE créé par l’Ifpeb met au défi les entreprises et administrations de réduire au maximum leurs consommations énergétiques sur une année. Un capitaine par équipe, des arbitres et des classements : l’objectif est de plonger les participants au cœur d’une compétition sportive où le ludique est le maitre mot et participe à la réussite de l’engagement. Trois leviers de réduction de consommation sont privilégiés : le chauffage, l’eau chaude et l’éclairage, les équipements électroniques.


Lire aussi :


« C’est bien, les plans stratégiques, les PowerPoint, les certifications … commente Cédric Borel, directeur général de l’IPFEB. Il y en a plein dans l’immobilier de bureau, notamment dans ce but d’aller vers des bâtiments plus sobres. Mais il manquait un outil de terrain pour que toutes les équipes s’emparent de ces textes et se lancent concrètement dans la chasse au gaspillage d’énergie. »

L’équivalent de la consommation annuelle de 15.000 habitants économisé

L’année dernière, CUBE a permis d’économiser près de 72 GWh soit la consommation annuelle d’une ville de près de 15 000 habitants. Orange s’est vu décerné le premier prix pour le bâtiment Isle D’Espagnac avec un score exceptionnel de -55,8% suivi de Carmila (Carrefour) et BNP Paribas.

« Pour certains de nos bâtiments, nous avons atteint avec près de 10 ans d’avance les objectifs de la loi ELAN ! », se réjouit Eric Houviez, directeur de l’immobilier chez Orange. C’est l’esprit de la compétition de réussir à diminuer sa consommationpar un suivi amélioré du pilotage des équipements techniques, une adhésion des occupants à des éco-gestes, sans procéder à des rénovations lourdes, qui sont complémentaires de cette démarche. Les principales dépenses ont concerné le changement des lampes, des ajouts d’horloges ou de détecteurs de présence, ou encore le remplacement d’équipement de chauffage ancien.  Ces investissements ont non seulement été largement rentabilisés mais surtout génèrent une baisse de consommation durable dans le temps.

« En une année, nous avons réussi à récupérer près de deux fois notre investissement initial, calcule Eric Houviez. Dans le contexte de la loi ELAN, cela représente un intérêt décisif pour la compétitivité de notre entreprise ».

Et maintenant, Paris La Défense

Cette année 2021 apparait comme un tournant. En effet, de nouveaux acteurs apparaissent en complément des grandes entreprises historiquement engagées et de nouvelles « ligues » se créent : le championnat des villes (Paris, Lyon ou Rennes), la version junior pour les collèges et les lycées mais aussi le championnat logistique.

La crise de la Covid-19 n’y est pas pour rien dans cette nouvelle dynamique : le secteur tertiaire a plus que jamais été questionné sur ses pratiques et les acteurs cherchent à modifier leurs usages, notamment avec la mise en place de la loi ELAN.  « La crise sanitaire a renforcé nos engagements. Il est plus que jamais indispensable de maîtriser l’impact écologique de notre parc immobilier » explique Eric Houviez.

C’est dans ce cadre que le partenariat avec Paris La Défense, plus grand quartier d’affaires d’Europe marque une étape décisive dans ce développement.  

« En tant que symbole de l’activité économique et plus grand quartier d’affaires d’Europe, Paris La Défense doit donner l’exemple en matière d’économie d’énergies explique Pierre-Yves Guice, Directeur Général de Paris La Défense. Il y a beaucoup à faire, mais avec l’engagement collectif des entreprises et partenaires du territoire, je suis convaincu que nous atteindrons des objectifs ambitieux ».

Top départ de l’ensemble des ligues du championnat de France des économies d’énergie au 1er Octobre 2021.


10 initiatives de la saison 2020

  1. Stopper complètement le chauffage le week-end (ARTELIA, LYON)
  2. Arrêter ou diminuer fortement le chauffage dans les parties communes (BNP PARIBAS, VALMY)
  3. Mettre en œuvre une température de consigne de 21°C en hiver et un démarrage de la climatisation à partir de 26°C en été, et sensibiliser les occupants aux bonnes pratiques environnementales (ORANGE)
  4. Isoler les canalisations de chauffage pour limiter la déperdition (Calorifugeage)(ORANGE, ISLE D’ESPAGNAC)
  5. Installer des ferme-porte automatiques pour isoler certaines zones (SENERGY’T MONTREUIL)
  6. Automatiser les horaires d’allumage de lampes ou d’équipements électriques (ENSA NORMANDIE)
  7. Séparer les allumages en fonction des zones du bâtiment (en journée ou le soir/weekend pour les équipes de maintenance/nettoyage) (CARREFOUR MONTESSON)
  8. Lier l’éclairage des détecteurs de présence dans les zones peu occupées (parkings, sanitaires, couloirs…) (CARREFOUR MONTESSON)
  9. Remplacer ampoules et néons par des LEDS (ORANGE)
  10. Couper l’eau chaude dans une partie des sanitaires (BNP PARIBAS, VALMY)