Les deux dimensions de l’immeuble « Treetek », des bureaux bas carbone et haute technologie à Lille

02/08/2021

Filiale de Nexity, l’entreprise Tereneo vient de livrer un immeuble de bureaux bas carbone en structure mixte bois-béton. Signe distinctif : sa façade en brique rouge locale, qui se fond parfaitement dans le quartier Euratechnologies de Lille.

Immeuble bas carbone Lille © Copyright Sébastien Courdji

lecture 3 min

« Treetek », un nom pour baptiser le dernier immeuble en date du pôle d’excellence EuraTechnologies à Lille. Deux syllabes et deux dominantes fortes : l’ossature bois (« tree », pour arbre en anglais) et la « tech », pour un ensemble de deux bâtiments bas carbone connectés s’apprêtant à accueillir des entreprises de l’économie numérique locale.


Lire aussi : 


C’est Arline Gaujal-Kempler, directrice générale déléguée d’Inea qui fait la visite de ces 6000m2 de bureaux. Et ce qui saute aux yeux, c’est cette « façade en brique rouge apparente, qui rappelle l’histoire de Lille ». Nous sommes à deux pas de l’ancienne usine Le Blan Lafon, aujourd’hui pépinière d’entreprises, et Soreli, l’aménageur exigeait que le patrimoine historique local soit respecté. « Je suis extrêmement satisfaite de la façade obtenue », s’enthousiasme la dirigeante d’Inea. Et pour soutenir le poids – au sens propre – de cet héritage en brique locale, Treetek s’appuie sur une structure mixte « bois massif et béton », à même de lui faire viser le niveau E2C1 de la certification E+C-.

Défi technique relevé

« Le bas carbone, beaucoup en veulent, mais tout le monde ne passe pas à l’acte », commente Arline Gaujal-Kempler, dont l’immeuble est labellisé E+C-, soit bâtiment à énergie positive et réduction carbone. Et les bénéfices sont visibles à l’œil nu : au-delà du bâti, une fois les portes de l’immeuble poussées, le rapport à la nature saute aux yeux. « La végétation, le bois, le patio accessible, les jardins, les espaces modulables : tout est pensé pour le bien-être des salariés. Lorsque vous pénétrez dans ces bureaux, vous n’êtes pas du tout oppressé. »

À la manœuvre, Tereneo, filiale de Nexity 100% dédiée aux régions, dont la maison-mère livrait dès 2010 à Inea, , un premier immeuble en structure bois à Aix-en-Provence. « Depuis, le marché du bois a muri, et nous avons continué à travailler ensemble : à Strasbourg, Lille, Toulouse… », se souvient la dirigeante. En parallèle, Tereneo a livré un immeuble en bois brûlé équipé par IBM, un autre en tuiles vernissées noires pour CapGemini… Demain, en face de Treetek, verra le jour l’immeuble RedWood – pour ses tuiles rouges et sa structure bois – cette fois dépourvu de béton au-dessus du niveau du sol. « La technologie a évolué, et nous avons réussi à faire supporter le poids additionnel de la brique sur une structure bois », décrypte Ghislaine Seguin, Directrice générale adjointe Nexity Immobilier d’entreprise en charge des Régions. « S’agissant du chantier Treetek, c’est un modèle de logistique : un toit coulissant nous a permis d’apporter les matériaux lourds, tout en maintenant l’étanchéité. C’est la spécificité de l’ossature bois qui nous permet d’avoir des chantiers plus propres, et qui limitent les nuisances pour les riverains ».

Tout est pensé pour le bien-être des salariés

Retour entre les murs de Treetek, livré en mars 2021. « Le bois est vecteur de bien-être. Lorsqu’on se déplace dans l’immeuble, on a un sentiment de confort, dû à la présence de ce matériau naturel. L’immeuble est extrêmement lumineux, en raison notamment des huisseries toute hauteur qui éclairent aussi les escaliers. Ce n’est pas simplement un immeuble de bureaux, on est dans le concept ‘Home Sweet Office’ imaginé par Tereneo, qui s’inspire du logement pour réaliser des immeubles où il fait bon travailler », prévient Ghislaine Seguin. Un concept qui prend tout son sens à une période marquée par l’expérience du télétravail à la maison et des confinements successifs.

(© Sébastien Courdji)

Sur place, l’expérience sera fidèle à la promesse « tek » : vélos électriques à disposition, bornes de recharge dans les parkings, application mobile pour accéder au site, réserver une salle, ajuster l’éclairage de son poste de travail ou modifier la température. Et pour les visiteurs ? Nexity a la volonté d’adresser la question du rez-de-chaussée pour doter ce quartier, en pleine reconversion, de services, restaurants, cafés… Avec la volonté de s’inscrire pleinement dans la vie historique du quartier, où se côtoient maisons historiques d’ouvriers et start-ups. Un immeuble qui a du sens pour ses usagers, mais aussi pour l’investisseur : « Treetek fait partie d’un ‘green-loan’. Et aujourd’hui, 83% de notre patrimoine respecte déjà les objectifs de l’horizon 2030 du décret tertiaire », précise-t-on chez Inea. Le nouvel immeuble d’Euratechnologies coche vraiment toutes les cases.